Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 12:29

 Un article intéressant sur La Poste dans le dernier "Santé et travail "[Télécharger].

Repost 0
Published by focompostelandes - dans INFORMATIONS GENERALES
commenter cet article
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 09:45
Bonjour,

Mon ami et collègues postiers : Patrick Dziura est confronté à la vente, par Postimmo (filiale de La Poste), d'un des derniers centres de Loisirs de La Poste, celui de Villecresnes (94) dans la région Parisienne et dont il est directeur (depuis plus de 10 années) jusqu'au 2/09/2012.

Il m'envoie un courriel un peu désespéré car ce centre, qui est le résultat de l'effort de tous les postiers, sert de CLSH et colonies de Vacances essentiellement pour les enfants de Postier, mais aussi, tout au long de l'année, pour un tas de groupe scolaire d' ici et d'ailleurs (Réunion, Colombie,...),pour qui il représente un point d'accueil et d'hébergement salutaire à deux pas de la Capitale.

Apparemment, n'ayant pas failli dans sa gestion du centre, il (Patrick mais c'est aussi l'avis de nombreux Postiers) ne comprend pas comment, pourquoi et au nom de quoi ; La Poste peut se permettre de sacrifier un bien commun utile aux Postiers, mis en valeur depuis plus de cinquante ans par des Postiers et faisant partie en fin de compte du patrimoine social des Postiers.

Il (Patrick) possède un dossier détaillé sur cette affaire et sollicite un média indépendant pour exposer la situation.

Je vous transmets son adresse courriel : patrick.dziura@laposte.net

Et un extrait de son courriel : "Bonsoir,

Que vous ayez connu Villecresnes de près ou de loin, voilà quelques infos sur l’actualité du centre.

Le tracts sont assez agréables à lire sur la forme, pour ce qui est du fond... C’est autre chose !

Pour ma part, je vais être investi par la Poste pendant quelques mois d’une mission de conseil, d’assistance, autrement nommée « de transition », concernant notamment l’organisation d’accueils de mineurs avec hébergement.

Si vous avez des bons contacts dans la presse, je suis prêt à communiquer mon dossier de presse pour publier sur le sujet !

Mes amitiés

Patrick"

En comptant, comme d'habitude sur votre audace et votre sens de la justice, pour dénoncer ouvertement les sujets qui dérangent, j'en appelle à votre soutien médiatique.

Cordialement !

Didier Vingadassalon

Saint Claude (Guadeloupe) le 7 juillet 2012

PS: Comble du hasard ? j' ai participé cette semaine, au sein de mon travail (Direction de La Poste de Guadeloupe), à un réflexion ayant pour thème : "Le Grand Dialogue Social" initié à la suite de situations tragiques qui auraient poussés des Postiers aux suicides.

Ma réflexion personnelle est que quant on brise tout respect professionnel, toute convivialité, toute chaleur humaine au sein d'une entreprise (qui il n'y a pas si longtemps était encore une grande administration : PTT), au nom de la sacro-sainte loi du marché et de la libre concurrence, qu'on ne s'étonne pas de créer ces situations de stress intense qui engendrent ces situations de malaise propices à divers maux qui, parfois hélas, peuvent pousser certain à franchir le dernier pas.

Publié le 08 Juillet 2012 par Didier Vingadassalon

Source : http://blogs.mediapart.fr/blog/didier-vingadassalon/080712/demantelement-du-social-la-poste

Nb : NO COMMENT ! Tous les anciens passés par la case Paris ont connu Villecresnes…

Repost 0
Published by focompostelandes - dans INFORMATIONS GENERALES
commenter cet article
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 09:43
La Banque postale a annoncé samedi un doublement de l'enveloppe de crédits à court terme mis à la disposition des collectivités locales françaises, étranglées par le désengagement de leur banquier traditionnel, le groupe franco-belge Dexia, en cours de démantèlement.

La Banque postale, qui envisageait de mobiliser 2 milliards d'euros pour répondre aux besoins des collectivités, pourrait "élargir jusqu'à 4 milliards d'euros l'enveloppe prévue initialement", selon son communiqué. La banque publique, filiale de La Poste, avait mis le 20 juin 2 milliards d'euros, tirée de ses réserves en liquidités, à la disposition des collectivités en mal de refinancement de leurs activités. L'enveloppe, qui permettait aux municipalités d'obtenir des crédits d'un an maximum, est en passe d'être entièrement consommée: "déjà près de 2 milliards de besoins de financement ont été formulés par les collectivités partout en France", a dit la banque dans son texte.

Devant l'afflux de demandes adressées à son site internet, "la Banque Postale a décidé d'élargir cette enveloppe pour répondre à la demande exprimée récemment en matière de financement court terme". "L'offre de financement de La Banque Postale, qui ne s'adresse aujourd'hui qu'aux collectivités locales, sera progressivement proposée, dans le courant de l'année 2013, à l'ensemble des acteurs du secteur public local, (établissements de santé, centres de recherche, universités, etc.), lorsque La Banque Postale disposera des outils d'analyse de risques nécessaires pour proposer des solutions de financements adaptées à leurs besoins", a ajouté l'établissement.

Source : http://www.lefigaro.fr/  & AFP Publié le 07/07/2012

Repost 0
Published by focompostelandes - dans BANQUE POSTALE
commenter cet article
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 09:40
Suite au blocage de la plateforme courrier de Déols-Châteauroux, le 12 octobre 2010, dans le cadre d'un mouvement de grève, la direction du courrier Touraine Berry avait prononcé un blâme à l'encontre des trois agents fonctionnaires ayant pris part au blocage. Ces mêmes agents avaient, alors, saisi le tribunal administratif, estimant qu'il y avait atteinte au droit de grève.
Dans son jugement, le tribunal administratif de Limoges a débouté les trois agents au seul motif qu'il n'est « pas fondé de soutenir que la décision attaquée constitue une atteinte au droit de grève. Le comportement sanctionné n'est pas le fait d'avoir fait grève, mais celui d'avoir, en bloquant l'accès des camions à un site de La Poste, porté atteinte à la continuité du service public ».

Source : http://www.lanouvellerepublique.fr/Toute-zone/Actualite/24-Heures/ Publié le 08 juillet 2012

 

Nb : NO COMMENT !

Repost 0
Published by focompostelandes - dans COURRIER
commenter cet article
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 09:24
Châteauroux. A l’appel de la CGT, de FO et de Sud, une centaine de postiers ont manifesté, hier contre la mise en place des tournées partagées.

Les-postiers-manifestent-contre-les-tournees-partagees.jpg

 

Les postiers, à l'appel de la CGT, de FO et de Sud, se sont retrouvés, place de la République à Châteauroux. - (Photo NR, Patrick Gaïda)

La direction courrier de l'Indre ne remplace plus les départs en retraite et les absences des facteurs, et elle augmente le nombre de jours de tournée partagée. Par cette nouvelle réorganisation, que nous appelons la " sécabilité ", les facteurs devront assurer, pendant plus de deux cents jours, la tournée de leur collègue, expliquait un responsable syndical, hier matin, place de la République, à Châteauroux. Là, une centaine de postiers venus de tout le département et, notamment d'Orsennes, d'où a été initié le mouvement, se sont retrouvés pour affirmer leur mécontentement.

« Ce mouvement, est dû à la mise en place d'une journée supplémentaire en auto-remplacement, le mercredi venant s'ajouter au lundi et au mardi, précise une représentante de la CGT. Cettemesure, baptisée sécabilité, oblige les facteurs à se partager la distribution de collègues en repos ou en arrêt maladie, sans moyens supplémentaires. »

Les postiers qui étaient également en grève à l'appel des syndicats CGT, FO et Sud, ont, avant d'entamer un tour de ville, passant devant la poste pour les mener à la préfecture, rappelé leur opposition à cette mesure alors que le patron de La Poste, Jean-Paul Bailly, prône le dialogue social dans l'entreprise. Ils ont, d'une même voix, réclamé son abandon pur et simple.

« Globalement, ce mouvement n'a pas été très suivi, relativise la direction, dans un communiqué. Concrètement, la plate-forme courrier d'Orsennes ajuste son organisation pour s'adapter à la baisse d'activité. La direction est en effet très attentive à la diminution de 12 % sur un an des volumes de courrier et de 27 % des colis. »

En place ailleurs

La Poste précise que pour palier cette baisse d'activité, la plate-forme courrier d'Orsennes rééquilibre la charge de travail, le mercredi, sans aucun impact sur la durée hebdomadaire de travail des postiers. « Cette organisation a été partagée avec les postiers d'Orsennes et discutée avec les représentants du personnel. Elle est actuellement en place dans huit autres sites de la Touraine et du Berry et dans de nombreuses plates-formes à l'échelle nationale. »

repères

Selon la direction, ce mouvement a été peu suivi avec 22 % de grévistes sur l'ensemble du département (136 grévistes sur 600 postiers du courrier). Elle affirme également que la mobilisation sur le secteur d'Argenton a baissé par rapport au mercredi 20 juin.
Pourtant, une centaine de postiers ont manifesté à Châteauroux.

Jean-François Levert

Source : http://www.lanouvellerepublique.fr/Toute-zone/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2012/06/28/Les-postiers-manifestent-contre-les-tournees-partagees

Repost 0
Published by focompostelandes - dans COURRIER
commenter cet article
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 09:22
L'ex-secrétaire général de la CFDT Jean Kaspar a relevé aujourd'hui à Rennes "un attachement extraordinaire" des salariés de La Poste à leur mission de service public, au terme d'une tournée des régions effectuée dans le cadre la commission sur les conditions de travail qu'il préside. "J'ai relevé un attachement extraordinaire, presque viscéral à La Poste et tout particulièrement à sa mission de service public", a-t-il déclaré à la presse, en clôture de cette visite d'audit social qui l'a conduit à rencontrer près de 500 agents, syndicalistes et cadres de l'entreprise dans six grandes régions.

Cette commission sur les conditions de travail a été lancée dans le cadre du Grand Dialogue annoncé par le PDG du groupe, Jean-Paul Bailly, le 19 mars, après deux suicides de cadres survenus en Bretagne le 29 février et le 11 mars. Elle doit rendre en septembre un rapport assorti de recommandations. Parmi les principaux points soulevés par ses interlocuteurs au cours de sa mission, M. Kaspar dit avoir relevé notamment les questions des "modes de management, de gouvernance, la place des métiers, l'organisation du travail et l'expression des salariés".

"Les suicides posent la question de la place du travail. C'est un vrai problème de société", a-t-il souligné, indiquant avoir noté à La Poste "le fort besoin de se sentir impliqué dans les changements et de ne pas être un simple exécuteur de décisions".

Sans préjuger des futures recommandations de sa commission, M. Kaspar a préconisé une approche "multidimensionnelle" dans la gestion de l'entreprise.

"Un service public ne peut pas ne pas s'interroger sur sa performance. La question est de savoir ce que l'on met derrière ce mot. La performance doit-elle être uniquement économique, ou aussi humaine et sociale? Si une seule dimension est érigée en dogme, on va dans le mur", a-t-il estimé.

Avant sa visite en Bretagne, M. Kaspar s'était rendu à Bordeaux, Lille, Montpellier, Brioude (Haute-Loire) et Grenoble. "L'essentiel des problématiques est identique partout", a-t-il noté. Le malaise social à La Poste, qui emploie quelque 240.000 personnes, avait éclaté au grand jour après les suicides sur leurs lieux de travail de deux cadres à Rennes, le 29 février, et à Trégunc (Finistère), le 11 mars.

Source : Le Figaro.fr et AFP Publié le 28/06/2012

Nb : Les postiers tiennent à La Poste et au Service Public ! C’est un scoop, ça ?! Si une chose positive, « on va droit dans le mur » ! Merci M. Kaspar 

Repost 0
Published by focompostelandes - dans INFORMATIONS GENERALES
commenter cet article
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 09:53

 

Le conseil d’administration du 13 juin a été saisi d’un dossier prioritaire aux yeux du gouvernement : celui de la défaillance possible du Crédit Immobilier de France…

Un boulet ou une bonne affaire pour La Banque Postale ?!

[Télécharger]

actu_ca_juin_2012.jpg

Repost 0
Published by focompostelandes - dans INFORMATIONS GENERALES
commenter cet article
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 15:33

 

Bel aveu de La Poste : les arrêts maladie des salariés sont en hausse ! Vous avez dit “mal-être au travail” ?…

[Télécharger]

le_travail_a_la_poste_rouge1.jpg

Repost 0
Published by focompostelandes - dans ENSEIGNE
commenter cet article
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 15:25
Non à la sécabilité !

Comme à Argenton, alors ?

Oui… mais non ! A Castres, c'est carrément l'inspection du travail qui s'y est mise à la suite d'un CHSCT extraordinaire, CHSCT au cours duquel, représentants du personnel comme médecin du travail ont dénoncé les conditions de travail liées aux réorganisations répétées et relevé "un risque psychosocial certain générant un risque grave et imminent" dans la décision de la Poste d'imposer la sécabilité pendant plusieurs semaines d'affilées (juin à fin août).

Dans la foulée, l'inspection du travail préconise : "Un diagnostic approfondi de la situation doit y être réalisé […] Un plan d'actions doit être associé au diagnostic afin d'améliorer les conditions de travail".

Et puisque la Poste tarde à réagir, les facteurs, depuis, exercent leur droit de retrait, c'est-à-dire qu'ils font leur tournée mais... sans la partie sécable !

A Argenton (cf. article du 21 juin 2012) comme à Castres, à Fontaine (38) comme un peu partout, le "gel" des réorganisations ne suffit pas. Il faut arrêter la sécabilité !

> Lire l'article

Source de l’encart: FOCOM 38

Repost 0
Published by focompostelandes - dans COURRIER
commenter cet article
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 13:31
L’inspection du travail a constaté de nombreux cas de travail dissimulé liés au mode de calcul des heures supplémentaires des facteurs. La justice est saisie.

La Poste fait-elle dans le « travail dissimulé »? C’est en tout cas l’expression utilisée par les inspecteurs du travail dans de multiples procès-verbaux dressés au cours des trois dernières années. Et plusieurs de ces documents — dont notre journal a obtenu copie — ont des suites judiciaires. Ainsi, le tribunal de police de Lyon se penchera le 2 juillet sur un procès-verbal concernant l’organisation de la distribution du courrier à Saint- Symphorien-d’Ozon (Rhône).

Autre exemple, à Saintes (Charente-Maritime), le syndicat SUD s’est porté partie civile en avril dernier dans une affaire du même type. Plus grave, une information judiciaire pour « travail dissimulé » a été ouverte en 2010 par le parquet de Besançon.

Au cœur des litiges entre la Poste et ses employés : les heures supplémentaires réalisées par les facteurs qui n’ont pas le statut de fonctionnaire. Plus précisément, ce sont des oublis répétés dans le décompte de ces heures supplémentaires qui interpellent les inspecteurs du travail. Mal reportées sur les plannings, celles-ci ne seraient pas toujours payées.

Horaire théorique contre horaire réel

La Poste, une entreprise publique détenue à 100% par l’Etat, construit les journées de travail en fonction d’horaires dits « collectifs ». En clair, ce sont les mêmes pour tous les facteurs. Par exemple, à Saint-Symphorien, près de Lyon, tous sont censés débuter leur journée à 6h30 et l’achever à 13h4. Leurs circuits (à pied, à vélo ou en voiture) sont déterminés de manière à pouvoir être respectés à la minute près. Pour une multitude de raisons (intempéries, problème de découpage de secteur, méconnaissance de la tournée…), la tournée peut prendre plus de temps que prévu. « Parfois les facteurs dépassent l’horaire collectif, le temps de travail peut fluctuer », admettent ainsi des membres de la direction des ressources humaines de l’entreprise dans un des PV dressés par les inspecteurs du travail. Le hic, c’est que, si le facteur déborde des horaires prévus, ces minutes (voire ces heures) de travail supplémentaire ne sont pas systématiquement reportées sur les plannings. « Les feuilles de présence n’enregistrent pas la durée réellement travaillée », constatent ainsi les inspecteurs du travail, selon qui la Poste peut tomber sous le coup de délit de « dissimulation partielle de salarié ».

Contactée par notre journal, la direction de la Poste relativise l’impact de ces problèmes d’organisation du travail. « Compte tenu du découpage très fin des tournées, les dépassements constatés constituent l’exception, et non la règle », se défend-elle. Qui plus est, « en cas de constat d’heures supplémentaires, celles-ci donnent lieu à une rémunération ou à un repos ».

A l’heure actuelle, rappelle-t-on au siège, l’entreprise publique n’a « jamais été condamnée par la justice pour du travail dissimulé ». Qu’arriverait-il si l’entreprise publique venait à essuyer un premier revers à la suite de l’audience du 2 juillet à Lyon? Pour Me Roger Potin, avocat au barreau de Brest et défenseur des salariés, « ça ne ferait pas jurisprudence en tant que telle. Mais une première condamnation aurait valeur d’exemple ». L’enjeu est donc crucial. Pour les salariés comme pour la direction.
Boris Cassel | Publié le 25.06.2012

Source : Le Parisien

Repost 0
Published by focompostelandes - dans INFORMATIONS GENERALES
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de focompostelandes
  • : Fédération syndicaliste force ouvrière de la communication : Postes et Télécommunications: section des Landes
  • Contact

Recherche

Archives