Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 09:11

 

« Un maillage toujours plus adapté aux utilisateurs. » Après avoir fermé ses petits bureaux, La Poste fait distribuer ses colis par les livreurs de pain. Exemple à Bourdonnay, relais itinérant pionnier en France.

Depuis janvier, la boulangerie Krebs livre et réceptionne des colis lors de la tournée de pain. « Un complément du passage du facteur », (Sic !) souligne ces pionniers du genre en Lorraine.

Chez les Krebs à Bourdonnay, l’expression magasin général n’a jamais aussi bien convenu. Boulangers/pâtissiers/épiciers depuis vingt ans dans cette bourgade du Saulnois, les voilà postiers ! « Attention, corrige Bernard. Nous ne remplaçons pas le facteur, nous ne sommes qu’un relais. »

Oui mais d’une envergure supérieure aux traditionnels points Poste. Car Bernard et Giselle assument un véritable rôle de facteur. « J’ai demandé la casquette », s’amuse Bernard. Non seulement ils réceptionnent courriers et colis lorsque le facteur titulaire du village trouve porte close, mais en plus, ils le redistribuent le lendemain lors des tournées de pain. « L’avantage est considérable, estime Bernard. C’est un service postal de proximité inédit. »

Nouvelle politique

Après avoir fermé ses petits bureaux, la Poste renoue avec l’idée d’un maillage resserré (Sic !). En tant que service public, L’entreprise dit « n’avoir jamais renoncé à la proximité, en conservant l ’objectif d’ un bureau à moins de vingt minutes de n’importe quel village en France. » Il n’empêche, les restrictions budgétaires des dernières années (30 000 suppressions de postes depuis 2006, pour un effectif actuel de 240 000 salariés) n’ont pas aidé à attendre ce résultat. Du coup, les relais itinérants semblent être un moyen idéal pour désengorger les gros bureaux saturés et servir les usagers au plus proche du terrain. 

Flexibilité horaire, connaissance du territoire : le magasin des Krebs avait tout pour séduire La Poste. « Nous avons ouvert fin janvier, nous sommes le deuxième relais poste itinérant de France, vante Bernard. Les premiers retours sont très positifs. » Se faire livrer un colis le dimanche matin par exemple. Ou encore, permettre aux anciens des villages de poster leur courrier sans aller jusqu’à Dieuze, la ville la plus proche, à 15 km. « Les gens nous remercient, glisse Giselle. Les personnes âgées sortent rarement dehors. Les anciens font le pied de grue devant leur porte… Ils nous attendent. »

Concrètement, la tournée des Krebs se déroule avec trois camions, chacun conduit par des salariés du magasin. Ils distribuent le courrier et le pain dans trois secteurs : Fribourg, Bourdonnay et Bourgaltroff. « On fait une dizaine de villages des alentours, précise Giselle. Nous arrivons entre 8h et 13h, selon les arrêts. Chaque rue est visitée. Un coup de klaxon et tous les habitants savent qu’on est là ! » Le boulanger qui sonne et qui amène les colis, une alternative bien plus séduisante que les longues files d’attente au bureau de poste de Dieuze.

En plus d’assumer un relais itinérant, les Krebs tiennent aussi un relais fixe, en plein milieu de leur boulangerie. Ils font boîte aux lettres, vendent des cartons pour les colis, des timbres… « Tout sauf le retrait d’argent, décrit Bernard. Depuis que nous sommes de l’autre côté du comptoir, nous sommes impressionnés par le nombre de colis qui transitent. J’ai un client qui me poste régulièrement des cannes à pêche. Il en vend partout en France ! » Les Krebs touchent un « complément de salaire » pour leur nouvelle activité. Fier comme tout, Bernard insiste quand même : « C’est en faisant mes chocolats que je me sens dans mon univers. »

Hubert GAMELON.

Source : Le Républicain Lorrain Publié le 27/02/2013

Nb : un relais qui livre, assure la collecte à domicile, l’imagination dans le bricolage ne semble pas avoir de limite !

Partager cet article

Repost 0
Published by focompostelandes - dans COURRIER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de focompostelandes
  • : Fédération syndicaliste force ouvrière de la communication : Postes et Télécommunications: section des Landes
  • Contact

Recherche

Archives