Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 09:40
Services Distribution

 

 

Le Portugal suit l'exemple britannique.
Il vendra 70 % de Correios de Portugal.

Le 5 décembre, la poste portugaise (CTT Correios de Portugal) entamera une carrière boursière, quelques semaines après Royal Mail, au Royaume-Uni. Au terme de l'opération publique de vente ouverte hier, 14 % du capital sera détenu par des particuliers, le reste (56 %) étant placé auprès d'investisseurs institutionnels. L'Etat conservera 30 % du capital.

Le Portugal s'était engagé à privatiser la poste dans le cadre de l'aide financière de 78 milliards d'euros accordée en 2011 par l'Union européenne et le FMI. La mise en Bourse s'est imposée d'elle-même avant même le précédent britannique. Le secrétaire d'Etat aux Télécoms, Sergio Monteiro, avait expliqué en octobre que la cotation « est le modèle qui potentiellement génère le plus de valeur ».

L'opération est critiquée

Avec une fourchette de prix comprise entre 4,10 et 5,52 euros par titre, le gouvernement valorise les CTT à 828 millions d'euros maximum et pourrait obtenir 497,3 millions en vendant à un prix moyen. De quoi alléger la lourde dette publique du pays.

« L'opération est assez intéressante car le groupe est sain financièrement et a déjà engagé sa transformation vers une activité multiservices », estime Diogo Teixeira, directeur général d'Optimize Investment.

Les CTT, titulaires du service postal universel jusqu'en 2020, comptent en effet développer ses services financiers, afin de diversifier leurs activités sur un marché libéralisé. Sans dette, le groupe a enregistré un Ebitda de 93,3 millions d'euros sur les neuf premiers mois (+ 12,6 %). Son bénéfice net a grimpé de 27,7 %, à 45,2 millions d'euros. Pour 2014, le conseil d'administration s'est fixé comme objectif de distribuer 60 millions d'euros de dividendes dont devraient bénéficier les futurs actionnaires.

CTT sera la première société introduite à la Bourse de Lisbonne depuis l'entrée de EDP Renovaveis le 4 juin 2008. L'opération est critiquée par les syndicats qui s'interrogent sur le sens de la vente d'une entreprise qui génère des profits pour l'Etat et craignent la détérioration du service postal. Après une grève fin octobre, la CGT portugaise appelle à cesser le travail le 29 novembre et plusieurs jours en décembre.

Gaëlle Lucas, Les Echos

 

Partager cet article

Repost 0
Published by focompostelandes - dans INFORMATIONS GENERALES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de focompostelandes
  • : Fédération syndicaliste force ouvrière de la communication : Postes et Télécommunications: section des Landes
  • Contact

Recherche

Archives