Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 12:11

 

Publié le 18-09-2013 à 10h02

Candidat à la succession de Jean-Paul Bailly, le patron de La Poste, Philippe Wahl a été auditionné hier à l’Assemblée nationale. Son credo : assurer la bonne santé économique d'une entreprise en sur-effectif.

Philippe Wahl, l'actuel président de la Banque Postale doit succéder à Jean-Paul Bailly, l'actuel patron de La Poste. (C) Sipa

Philippe Wahl, l'actuel président de la Banque Postale doit succéder à Jean-Paul Bailly, l'actuel patron de La Poste. (C) Sipa
 
Sur le même sujet

Philippe Wahl, candidat à la succession de Jean-Paul Bailly à la tête de La Poste, était auditionné hier soir par la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale. Il doit encore passer un grand oral devant le Sénat ce matin à 10h30 avant de connaitre l’issue des votes en sa faveur (ou non) aujourd’hui vers midi.

S’il est attendu, et même attendu "au tournant" comme le dit le Président de la commission composée des députés, François Brottes, Philippe Wahl n’a pas cherché à caresser ses interlocuteurs dans le sens du poil. En cette période précédent les élections municipales, ils en espéraient sans doute bien davantage. Mais voilà. L’actuel patron de la banque Postale a commencé par les refroidir tout net.

"Le défi social est très lourd"

Depuis 2007, les volumes de courrier ont chuté de 18,7% et, selon ses estimations, ils auront été divisés par deux en 2020. Un défi industriel doublé d’un défi économique : au premier semestre 2013, le groupe La Poste a accusé une baisse de 24% de son résultat d’exploitation, à 483 millions d’euros. Le plan établi en 2010 par son prédécesseur, "Ambition 2015", l’annonçait à 1,8 milliards d’euros. On s’en éloigne dangereusement. L’ultime défi du prochain PDG de l’enseigne jaune aux effectifs supérieurs à 250.000 salariés, sera donc… social.

Sur ce point, Philippe Wahl édulcore à peine le discours: "Le défi social est très lourd et nous nous y préparons." Le projet "Confiance partagée" que le prochain patron de La Poste a élaboré promet donc, en termes voilés, surtout… du sang et des larmes!

Philippe Wahl a toutefois veillé à présenter aux députés une feuille de route sous un jour plus optimiste. La Poste doit devenir "le leader de la distribution de services à domicile". Pour ce faire, l’ancien conseiller à Matignon de Michel Rocard a développé trois objectifs essentiels : la satisfaction des clients, la bonne santé économique et la qualité de vie au travail.

La satisfaction des clients avant tout

Si des progrès ont été remarqués, notamment en termes d’affluence aux bureaux de poste, le chemin de la perfection est encore long. Un député présent relevait d’ailleurs ce chiffre dévastateur pour le métier du colis : le service consommateur déplore entre 1.000 et 1.500 réclamations pour 100.000 colis acheminés contre huit pour le courrier ! Du pain béni pour des concurrents aussi gros que gourmands comme UPS, Fedex ou DHL.

Ce n’est d’ailleurs sans doute pas un hasard si Philippe Wahl a annoncé devant la commission parlementaire son intention de procéder à des acquisitions dans ce secteur, l’un des derniers en croissance (+6% par an) grâce à l’explosion du e-commerce. Le batave TNT est d’ailleurs sur le marché. Un géant de 7 milliards d’euros de chiffre d’affaires, laissé à l’abandon par l’Etat néerlandais… Recapitalisée à hauteur de 2,7 milliards d’euros en 2010, La Poste affiche encore un bilan capable de supporter une dette plus importante. Il faudra toutefois faire preuve de conviction pour obtenir de l’Etat sa signature…

La bonne santé économique

C’est la priorité numéro un de Philippe Wahl : "Elle seule donnera la capacité au groupe d’investir, de créer de l’emploi et de faire face à la disparition de certains métiers." En termes à peine voilés, le futur patron pressenti fait un léger chantage à l’emploi, dont on sait les élus locaux particulièrement sensibles. Et d’insister sur la lourdeur de ses quatre missions de service public qui pèsent, chacune, sur ses résultats : aménagement du territoire, transport et distribution de la presse, accessibilité bancaire et service universel du courrier. "Chacune de ces missions fait l’objet d’une compensation, certes, mais il reste un déficit très important!" s’inquiète-t-il. Et d’illustrer son propos avec l’exemple de la presse qui représente 22% des volumes transportés, 8% du nombre d’objets acheminés mais seulement… 4% du chiffre d’affaires.

Qualité de vie au travail

Sur ce terrain, Philippe Wahl sait bien qu’il est attendu au tournant. Selon les chiffres d’une députée, La Poste déplore encore une quarantaine de suicides liés aux conditions de travail entre ses murs. Un chiffre que le patron de la banque postale a refusé de confirmer. Mais, pour témoigner de sa bonne volonté, annonce qu’il a fait siennes la totalité des recommandations du rapport Kaspar, remis fin 2012 à Jean-Paul Bailly pour répondre justement à cette problématique. Le-dit Jean Kaspar remettra d’ailleurs mi-octobre un nouveau rapport sur les leçons que La Poste a tirées depuis.

Selon Philippe Wahl, en tout cas, elle est irréprochable : elle a bien recruté 5.000 personnes supplémentaires, créé des postes de RH de proximité, mis ses managers en formation, et ouvrira en octobre son Institut du Manager. Mais, très vite, sa nature de financier le rattrape. Et il lance cette phrase "prometteuse": "Nos métiers sont des métiers de main d’œuvre. Dans la maison mère, nos 220.000 postiers pèsent 72% du chiffre d’affaires ! D’où le fait que quand le chiffre d’affaires baisse, on commence par ajuster les effectifs… » Il a beau affirmer qu’il est devenu "un postier" depuis qu’il est entré à la banque Postale en 2011, un banquier reste un banquier.

Partager cet article

Repost 0
Published by focompostelandes - dans INFORMATIONS GENERALES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de focompostelandes
  • : Fédération syndicaliste force ouvrière de la communication : Postes et Télécommunications: section des Landes
  • Contact

Recherche

Archives