Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 11:59

 

L'opération intervient quelques jours après que Standard & Poor’s a dégradé la note de plusieurs établissements financiers.

Le montant se précise : La Poste va finalement injecter autour de un milliard d’euros dans sa filiale bancaire - AFP

Le montant se précise : La Poste va finalement injecter autour de un milliard d’euros dans sa filiale bancaire - AFP

Le montant se précise : La Poste va finalement injecter autour de un milliard d’euros dans sa filiale bancaire. Le groupe public a en effet indiqué mardi lors d’un conseil d’administration extraordinaire que cette deuxième augmentation de capital en deux ans se composerait de 800 millions d’euros sous forme de prêt d’une part et du transfert de la valeur du siège de La Banque Postale, soit 200 millions d’euros, d’autre part. L’opération sera formellement approuvée par les administrateurs de La Poste le 4 juillet.

L’annonce de cette opération destinée à redonner du confort à l’établissement bancaire en plein développement a beau ne pas répondre à une quelconque urgence, elle se révèle particulièrement opportune. Elle intervient en effet quelques jours après que Standard & Poor’s (S & P) a dégradé la note de plusieurs établissements financiers, dont le Crédit Logement, spécialisé dans la garantie de prêts immobiliers distribués par les banques. Or, près de 60 % des crédits immobiliers de La Banque Postale passent par cet établissement désormais considéré plus fragile par S& P. Alors que sa note devrait à son tour être passée en revue par l'agence de notation internationale dans les prochains jours, la filiale bancaire de La Poste peut donc craindre de subir elle-même une dégradation. Ses engagements sur le Crédit Logement pourraient en effet l’obliger à pondérer plus lourdement son risque lié au crédit immobilier, ce qui pèserait par ricochet sur ses fonds propres. Dans ce contexte, la perspective d’un renforcement conséquent de son capital ne peut que rassurer S & P.

La Banque Postale est en outre en passe d’enlever une autre épine de son pied : les deux experts chargés d’arbitrer le litige qui l’opposait à Oddo & Cie dans le cadre de leur partenariat dans la gestion privée ont rendu leur copie. Alors que le groupe de Philippe Oddo demandait 200 millions d’euros pour sa participation de 49 % dans La Banque Postale Gestion Privée (LBPGP), ils ont estimé que la filiale bancaire de La Poste devrait verser à Oddo & Cie seulement 47,6 millions d'euros, dont 2,9 millions de dividendes, pour solde de tout compte. Cela reste sensiblement supérieur aux 17 millions d'euros versés initialement par Oddo dans LBPGP, la co-entreprise ayant connu un fort développement qui justifie un tel gain. En l’espace de cinq ans, son encours est ainsi passé de 120 millions d’euros à plus de 2 milliards et elle récoltait encore plus de 50 millions d’euros par mois au premier trimestre de l'année. Mais c’est un moindre mal pour La Banque Postale qui avait déjà provisionné au titre de ce litige 28 millions d’euros au 31 décembre 2012.

Source : http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/  Par Ninon Renaud publié le 25/06/2013

Partager cet article

Repost 0
Published by focompostelandes - dans BANQUE POSTALE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de focompostelandes
  • : Fédération syndicaliste force ouvrière de la communication : Postes et Télécommunications: section des Landes
  • Contact

Recherche

Archives