Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 09:27

 

Colis pas distribués au domicile des destinataires, voire perdus, délais de livraison à rallonge : une enquête au vitriol de l'association de consommateurs épingle les pratiques de La Poste.

Ce n'est pas la première fois que l'UFC - Que Choisir s'inquiète de la dégradation des services de La Poste. Mais la nouvelle enquête rendue publique mardi matin par RTL a valeur de signal d'alarme. Colis abîmés ou perdus, non reçus par les personnes concernées alors même qu'elles étaient à leur domicile, allongement des délais de livraison pour les lettres, tarifs inadaptés : le réquisitoire est sévère.

La Poste se trouve confrontée à un double défi : d'une part, la baisse des recettes issues du courrier classique (en décrue de 5 à 6% par an), et, d'autre part, l'explosion des livraisons de colis due au développement de l'e-commerce. Résultat : un recours accru aux sous-traitants pour livrer les paquets, des tournées rallongées pour les facteurs... et des conséquences visibles pour les consommateurs.

L'UFC accuse, La Poste répond

Ainsi, selon l'enquête de l'UFC, les facteurs, de plus en plus souvent, du fait de leur surcroît de travail, ne prennent plus la peine de sonner au domicile des clients lorsqu'ils doivent livrer un colis. Ce sont donc les clients eux-mêmes qui doivent se déplacer au bureau de poste. Et des dizaines de milliers de ces paquets sont endommagés lors de leur réception, voire perdus. Que répond La Poste à ces critiques ? Que sur le million de colis qu'elle transporte chaque jour, la très grande majorité (85%) sont effectivement remis par le facteur au destinataire...

Concernant la livraison du courrier, l'UFC - Que Choisir pointe plutôt le problème des délais d'acheminement. Avec un constat éloquent : de plus en plus, les postiers s'efforcent de vendre aux clients des timbres verts à 58 centimes. L'argument auprès des consommateurs est simple : c'est moins cher... Mais pour La Poste, pointe l'UFC, il est surtout plus facile de respecter un délai de livraison en 48 heures... alors qu'une lettre ornée d'un timbre rouge à 63 centimes devra, elle, être distribuée en 24 heures, ce qui suppose de livrer le courrier par avion et non par train, et de mobiliser des équipes de nuit... Réponse de La Poste à cette critique : le postier propose, le client dispose ; s'il veut vraiment un timbre rouge, on le lui vendra.

Dernière critique : des tarifs souvent inadaptés. Des clients mystères envoyés par l'UFC dans 2200 bureaux de poste pour expédier un CD au tarif le plus bas (le Mini Max, à partir de 1,50 euro) se sont vus proposer les solutions les plus diverses. Et les plus onéreuses. Le choix allant du prêt à poster à 3,35 euros au Chronopost à 23 euros, en passant par le colissimo à 5,50 euros ou 8,20 euros. Réponse de La Poste : pour profiter du Mini Max, le CD doit être déjà emballé. Voilà pourquoi les postiers n'iront pas proposer cette solution à un client qui se présente avec son disque à la main...

Edité par Franck LEFEBVRE-BILLIEZ

Source : TF1 & RTL publié le 26 mars 2013

Nb : Nous aimons bien l’humour au second degré dans les réponses de La Poste… Mais pour l'image de l'entreprise, c'est une autre histoire et là La Poste communique peu...

Partager cet article

Repost 0
Published by focompostelandes - dans INFORMATIONS GENERALES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de focompostelandes
  • : Fédération syndicaliste force ouvrière de la communication : Postes et Télécommunications: section des Landes
  • Contact

Recherche

Archives